Communiqué spécial N° 1 - Des évenements regrettables

Des événements regrettables et des polémiques vaines se font jour actuellement parmi les orthodoxes appartenant à des juridictions issues de l'Église russe. Ils vont à l'opposé des objectifs de l'OLTR qui, selon ses statuts et pour le rappeler une fois de plus, sont :

Contribuer à l'édification d'une Église Orthodoxe locale en Europe de l'Ouest strictement conforme aux règles de l'Église (canons)
Elle souhaite donc l'émergence d'une Église locale qui unirait des diocèses territoriaux selon le principe fondamental : un évêque en un lieu.

Oeuvrer pour le maintien dans cette Église locale d'une composante de tradition russe, unifiée.
L'OLTR considère en effet que la future Église locale n'existera que si elle regroupe en son sein toutes les traditions (grecque, roumaine, serbe…) que l'histoire a rendu présentes en Europe occidentale et qui sont toutes également respectables et légitimes.
Comme première étape L'OLTR souhaite la ré-union des trois composantes issues de l'Église russe et qui se sont séparées au moment où celle-ci est tombée dans l'esclavage du pouvoir antireligieux.

 Les dissensions ou conflits entre ces trois juridictions vont donc directement à l'encontre des objectifs de L'OLTR.

La situation présente vient, au moins en partie, du fait que le nouveau conseil de l'Archevêché, pensant s'appuyer sur une majorité, comme si cela était une notion ecclésiale, applique une politique qui ignore complètement les aspirations profondes d'une partie respectable et ancienne de l'Archevêché laquelle a été systématiquement écartée et qui se sent complètement abandonnée et incomprise. Tous les appels pour la prise en compte de son existence sont restés vains et ont même suscité des attaques répétées contre elle. Cette situation a laissé dans le désarroi le plus complet de nombreux membres de l'Archevêché. La récente déclaration du conseil désespère encore un peu plus ces orthodoxes et l'OLTR va prochainement s'exprimer sur cette déclaration.

Mais les membres de l'OLTR pensent qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire et lancent un nouvel appel au conseil afin qu'il accepte de tenir compte des besoins de tous les membres de l'Archevêché et ne prenne pas des options définitives qui ne pourraient mener qu'au déchirement.

Séraphin Rehbinder
Président de l’OLTR

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience sur notre site web et particulièrement pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.