logo
O L T R
MOUVEMENT POUR UNE ORTHODOXIE LOCALE
DE TRADITION RUSSE en Europe occidentale
“ Nous avons transmis la foi, l’espoir et l’amour du Seigneur à nos jeunes et aux natifs d’Occident...
Mais nous ne pouvons vivre que parce que nos racines demeurent dans la Sainte Russie. ”

Chroniques

 Retrouvez ici un fil de tous les articles publiés sur ce site :

 

Table ronde n°3 - Le débat

Ci-après - la saisie de l’enregistrement des discussions qui ont suivi les exposés lors de la Table Ronde.
Les débats étaient modérés par Victor Loupan.

Lire la transcription...

Table ronde N°3

Communiqué N°5

Le conseil de l’Archevêché des paroisses russes en Europe occidentale a récemment publié une déclaration, et l’OLTR a souhaité réagir à ce document.
Hormis quelques accusations qui nous apparaissent être sans fondement, la déclaration comporte une suite d’affirmations, faites en termes généraux, qui énoncent des vérités, le plus souvent incontestables et admises par tout le monde. Une étude attentive du texte révèle cependant qu’à partir de ces vérités, sont suggérées des thèses beaucoup moins fondées, et c'est sur ces thèses très contestables que le conseil de l’Archevêché semble asseoir ses options
Ainsi, après avoir affirme que l'Archevêché ne se considère plus comme appartenant à une diaspora, la déclaration poursuit à son sujet : « Érigé en diocèse canonique » sans plus de précision. Or il est justement très important de savoir qui a « érigé » ce diocèse et de qui il tire sa canonicité. Est-ce de lui-même ? Est-ce de l’Église de Constantinople ? Est-ce de l’Église russe ? Il est bien évident que c’est cette dernière hypothèse qui est la bonne car un diocèse ne peut se créer lui-même, et Constantinople n’a fait que l’accueillir provisoirement, selon des statuts variables dans le temps, pour lui assurer cette canonicité au temps de l’esclavage de l’Église russe.

Lire la suite...

Communiqués

Communiqué spécial N° 1 - Des évenements regrettables

Des événements regrettables et des polémiques vaines se font jour actuellement parmi les orthodoxes appartenant à des juridictions issues de l'Église russe. Ils vont à l'opposé des objectifs de l'OLTR qui, selon ses statuts et pour le rappeler une fois de plus, sont :

Contribuer à l'édification d'une Église Orthodoxe locale en Europe de l'Ouest strictement conforme aux règles de l'Église (canons)
Elle souhaite donc l'émergence d'une Église locale qui unirait des diocèses territoriaux selon le principe fondamental : un évêque en un lieu.

Oeuvrer pour le maintien dans cette Église locale d'une composante de tradition russe, unifiée.
L'OLTR considère en effet que la future Église locale n'existera que si elle regroupe en son sein toutes les traditions (grecque, roumaine, serbe…) que l'histoire a rendu présentes en Europe occidentale et qui sont toutes également respectables et légitimes.
Comme première étape L'OLTR souhaite la ré-union des trois composantes issues de l'Église russe et qui se sont séparées au moment où celle-ci est tombée dans l'esclavage du pouvoir antireligieux.

Lire la suite...

Communiqués

B M E C T E - La lettre de l’OLTR N°02

L'OLTR est aujourd'hui une association incontournable non seulement en France mais en Europe occidentale et même plus. Comme le rappelait le métropolite Cyrille de Smolensk dans son exposé lors du dernier concile des évêques du patriarcat de Moscou "l’objectif de cette association consiste à contribuer autant que possible au rapprochement entre l’Exarchat l’Eglise Orthodoxe russe et l’ERHF cela ayant en vue la création d’une Eglise Orthodoxe Locale". Mais comment l'OLTR peut elle contribuer à ce rapprochement ? Voilà la question essentielle. Après 10 mois d'existence le nombre de membres ne cesse d'augmenter et notre association se sent réconfortée par les nombreux témoignages d'amitié et de soutien qu'elle reçoit. Même si ces personnes ne veulent pas ou ne peuvent pas s'exprimer au grand jour par peur de représailles, elles sont une force non négligeable qui considèrent que le travail accompli est bénéfique. C'est en premier lieu un travail de partage d'idées au travers des tables rondes qui ont montré un vif intérêt de la part de l'auditoire reposant sur des discussions aussi qualitatives que quantitatives laissant libre expression à toutes les idées. Puis il s'agit aussi d'un travail d'informations et de diffusion. L'accès à l'Internet donne aujourd'hui de grandes
opportunités de diffusions : ainsi l'OLTR à créée son propre site qui, en quelques semaines a vu sa fréquentation
augmenter considérablement. [...]

pdfTéléchargez La lettre de l’OLTR N° 02 | Русская версия

Bulletin de l'OLTR

Communiqué N°4

L’entretien accordé par Mgr Cyrille à Victor Loupan, membre fondateur de l’OLTR, publié dans « La Pensée Russe » et repris par bon nombre de sites orthodoxes de par le monde, est à nos yeux un évènement majeur pour tous les orthodoxes et une étape essentielle dans la concrétisation du projet que nous défendons, et dont dépend l’avenir de l’orthodoxie locale de tradition russe en Europe occidentale.

L’intérêt et la densité des propos du Métropolite de Smolensk et de Kaliningrad qui est, faut-il le rappeler, membre permanent du Saint Synode de l’Eglise russe et responsable des relations extérieures du Patriarcat de Moscou, sont tels que nous encourageons vivement ceux qui n’en ont pas encore pris connaissance à se reporter au texte intégral russe ou français de l’entretien, publiés sur le site Internet de l’OLTR.

Lire la suite...

Communiqués

Interview du metropolite cyrille de smolensk et kaliningrad

1101632-1403579«A la fin du mois d’octobre, à l’occasion de l’ouverture à Bordeaux d’une nouvelle paroisse de l’Église Orthodoxe Russe (Patriarcat de Moscou), se trouvait en France le métropolite Cyrille de Smolensk et Kaliningrad, président du Département des Relations Extérieures du Patriarcat de Moscou.

Le 24 octobre 2004 il a rencontré à Paris le journaliste français Victor Loupan, connu pour ses nombreux reportages sur la Russie dans le “Figaro-Magazine”. Victor Loupan est également membre fondateur de l’OLTR».

L’hebdomadaire russophone «La Pensée Russe» (Paris) publie l’entretien du métropolite Cyrille avec Victor Loupan.

(«La Pensée Russe», N40 (4525), pp. 1, 4-5)

TRADUCTION PRIVÉE

Lire la suite...

Documents

B M E C T E - La lettre de l’OLTR N°01

Le débat actuel sur le modernisme liturgique, essentiel pour nous tous, reste souvent trop théorique. Une récente visite à l’une des paroisses francophones de notre Archevêché parisien me permet de lui donner un peu de matière concrète. Voici une petite liste (non exhaustive) de ce que, habitué à un office plus classique, j’ai trouvé surprenant à cette occasion.
Toutes les prières du prêtre, sans exception, sont dites à voix haute. Les portes de l’iconostase restent ouvertes pendant tout l’office. Pendant l’homélie, les fidèles s’assoient sur le sol, certains devant l’iconostase, le dos tourné vers le sanctuaire. Le nombre des ecténies a sensiblement diminué et leur contenu est souvent peu traditionnel.
Il n’y a pendant l’office aucune mention de la Russie ou des Russes en diaspora.
La seule langue utilisée (en dehors de Kirie eleïson) est le français. [...]

pdfTéléchargez La lettre de l’OLTR N° 01 

Bulletin de l'OLTR

Communiqué N°3 - Annexe explicative

Cette annexe à pour objectif de faciliter la compréhension correcte des références canoniques concernant la primauté contenues dans la lettre du 13 juillet 2004.

La déclaration du 13 juillet 2004 comporte le paragraphe suivant :

«Cette ecclésiologie implique la catholicité/conciliarité, dont l’exercice est indissociable de la primauté, actuellement exercée par le Patriarcat de Constantinople, la “Nouvelle Rome”. La primauté ou “présidence dans l’amour et à l’amour” doit être assumée dans l’esprit du 34ième canon apostolique : “Les évêques de chaque territoire [mot à mot : chaque nation, habitant un territoire donné] doivent reconnaître celui qui, parmi eux, est le premier [leur primat], et le considérer comme leur tête, et ne rien faire d’exceptionnel sans son avis. Chacun d’eux ne doit s’occuper que de ce qui concerne son diocèse et les territoires qui en dépendent. Mais que le premier non plus ne fasse rien sans l’avis de tous les autres. Ainsi la concorde règnera-! t-elle, et Dieu sera-t-il glorifié… Père, Fils, et Saint-Esprit.”»

Quelqu’un qui lirait rapidement ce texte pourrait comprendre que les évêques de chaque nation orthodoxe (ethnie), habitant le territoire France, doivent reconnaître la primauté du «représentant» du patriarcat de Constantinople, puisque ce Patriarcat est détenteur de la primauté dans l’Eglise orthodoxe.

Bien entendu ce serait une fausse interprétation, certainement contraire à l’intention des auteurs. Il convient tout d’abord de distinguer les niveaux de primauté qui sont présentés dans ce texte.

Lire la suite...

Communiqués

Annonce

logo

Pour trouver les dernières publications de l'OLTR
Cliquer, ci dessous

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience sur notre site web et particulièrement pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.