logo
O L T R
MOUVEMENT POUR UNE ORTHODOXIE LOCALE
DE TRADITION RUSSE en Europe occidentale
“ Nous avons transmis la foi, l’espoir et l’amour du Seigneur à nos jeunes et aux natifs d’Occident...
Mais nous ne pouvons vivre que parce que nos racines demeurent dans la Sainte Russie. ”

Chroniques

 Retrouvez ici un fil de tous les articles publiés sur ce site :

 

Table ronde n°5 - Intervention de Monseigneur Marc, archevêque de Berlin et d’Allemagne (EORHF)

pdfVerbatim de l'intervention à la 5e Table Ronde de l’OLTR
le mardi 13 février 2007, Paris

Le texte fourni ici est une transcription effectuée à partir d’un enregistrement sur cassette. Les lecteurs, nous l’espérons, excuseront les inévitables imperfections et imprécisions.

La publication de tout ou partie de ce document doit obligatoirement être accompagnée d’une référence :

©http://www.oltr.fr et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

©d traduction père Alexandre (Siniakov) pour la communication, Nikita Krivochéine pour les questions/réponses.

Table ronde N°5

B M E C T E - La lettre de l’OLTR N°05

A L’UNISSON

Le 17 mai prochain,jour de l’Ascension de Notre Seigneur, des millions de cœurs orthodoxes fidèles à la tradition russe vont pouvoir battre à l’unisson dans la joie.
Les retrouvailles canoniques du Patriarcat de Moscou et de l’Eglise orthodoxe russe hors frontières vont marquer une première étape fondamentale dans la reconstitution de ce corps spirituel amputé par la tragédie révolutionnaire, l’Eglise Russe, notre mère si longtemps ensanglantée et martyrisée. Il est permis d’espérer que ce rapprochement, qui constitue la réponse de l’EORHF à la lettre du Patriarche Alexis II d’avril 2003, va se poursuivre et s’approfondir, avec des conséquences bénéfiques, en Russie comme au-dehors. Le 13 février prochain, la cinquième table ronde de l’OLTR aura pour invité Mgr Marc, Archevêque de Berlin et d’Allemagne (EORHF), qui a conduit les négociations pour son Eglise. 
[...]

pdfTéléchargez La lettre de l’OLTR N° 05

Bulletin de l'OLTR

Communiqué N°9

Communiqué spécial - “Publication de l’Acte de communion canonique

A propos de la publication de l’acte de communion canonique entre le Patriarcat de Moscou et l’Eglise Russe Hors Frontière

Le Patriarcat de Moscou et l’Église Orthodoxe Russe Hors frontières viennent de publier l’Acte de communion canonique qui doit être prochainement signé par les représentants des deux Eglises.

On ne peut que se réjouir et remercier le Seigneur qui a rendu possible ces efforts de réconciliations. On doit rendre hommage aux hiérarques qui ont initié, d’abord des contacts fraternels, et ensuite un rapprochement rétablissant la communion eucharistique, sur des fondements de respect mutuel, et de reconnaissance des spécificités de chacun.

Lire la suite...

Communiqués

Communiqué N°8

Appel à la sagesse pour surmonter les tensions.

L’OLTR observe avec inquiétude et consternation les évènements qui secouent l’Orthodoxie en Europe occidentale depuis quelques mois et qui marquent un recul sensible de l’espoir de voir émerger une Église locale, fondée sur le principe territorial, dans nos pays.

Un évêque demande à changer de patriarcat car il estime impossible de faire cohabiter dans un même diocèse, celui qu’il dirige, des personnes d’origine ethnique différentes. Certes accepter la différence, supporter les disputes et les oppositions est souvent difficile. Mais cela autorise-t-il à fractionner l’Église « une et indivisible » en groupes de vision, de sensibilité ou d’origines ethniques différentes ?

Lire la suite...

Communiqués

Communiqué N°7

A propos des évènements actuellement vécus par l’Eglise orthodoxe en Europe

Les membres de l’OLTR se réjouissent des progrès décisifs accomplis sur le chemin de la ré-union canonique et eucharistique entre l’Eglise Orthodoxe Russe HorsFrontières et le Patriarcat de Moscou, au cours du concile de l’EORHF qui vient de se terminer à San Francisco. Ils considèrent qu’il s’agit d’un acte de rassemblement de grande signification et appellent à réfléchir aux conséquences que cet événement peut avoir en Europe occidentale, notamment sur l’émergence d’une Métropole, auto administrée, dans l'esprit de La proposition du Patriarche Alexis formulée le 1er avril 2003 et regroupant toutes les composantes issues de l’Eglise russe d’avant la révolution bolchevique, dans l’attente de la naissance d’une véritable Eglise locale.

L’OLTR déplore, par ailleurs, les problèmes surgis au sein du diocèse de Souroge. Elle comprend parfaitement la difficulté de faire coexister des chrétiens orthodoxes de diverses origines (émigrés récents ou occidentaux de souche), de différentes sensibilités (traditionalistes ou réformateurs), de milieux sociaux ou culturels variés, etc., dans un même corps ecclésial. Mais elle considère que c’est la nature même de l’Eglise que de dépasser ce genre de difficultés. Il serait vain d’espérer construire une Eglise locale sur un territoire où de tels problèmes s’avèreraient insurmontables. Or, il n’y a pas d’autre choix, seul le principe territorial s’applique pour l’organisation de l’Eglise et il ne peut y avoir une juridiction pour les russes, une autre pour les anglais, ou une pour les traditionalistes et une autre pour les réformateurs etc. Il est donc indispensable de résoudre ces difficultés, et nous croyons que cela est possible, puisque « les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre [l’Eglise] ».

Communiqués

Table ronde N°4 - «L’Eglise russe, aujourd'hui»

Déroulement la Table ronde N°4

Introduction de Séraphim REHBINDER - Président de l’OLTR

Mes révérends Pères, Mesdames, Messieurs, mes chers amis,

Il me revient donc aujourd’hui d’ouvrir cette quatrième table ronde de l’OLTR et d’introduire les sujets que nous allons aborder.

Je voudrais pour cela rappeler, avant tout, les objectifs largement et clairement affichés par notre mouvement, et vous verrez tout à l’heure, pourquoi il me semble important de commencer par là.

Le mouvement pour l’orthodoxie locale de tradition russe veut favoriser l’émergence d’une Eglise locale, dans le strict respect des canons de l’Eglise. Il défend le maintien, au sein de cette Eglise locale, des différentes traditions et usages qui sont présents en Europe occidentale : la tradition russe, au même titre que les autres traditions, grecque, roumaine serbe et d’autres.

Lire la suite...

Table ronde N°4

Table ronde n°4 - L’application du concile de Moscou (1917-1918) dans le Patriarcat de Moscou aujourd’hui

Hyacinthe DestivelleQuelques réflexions

Par Hyacinthe Destivelle, op
directeur du Centre d’études et de la revue Istina

Vous m’avez demandé de parler de l’application du concile de Moscou de 1917-1918 dans l’Eglise orthodoxe russe d’aujourd’hui. Apprécier l’application d’un concile est toujours délicat. Certes, tout concile comprend généralement, en plus de déclarations à portée dogmatique ou spirituelle, des décrets à appliquer. Mais cette application reste lettre morte si le concile n’est pas d’abord reçu. La réception d’un concile est la condition de son application. La plupart des théologiens (par exemple A. Grillmeier à propos de la réception du concile de Chalcédoine) considèrent que la réception d’un concile doit être appréciée dans trois domaines de la vie chrétienne : la théologie, la spiritualité, la liturgie[i]. Pour le concile de Moscou de 1917-1918, l’appréciation, tant de son application que de sa réception, est extrêmement difficile à faire, compte tenu de l’impossibilité dans laquelle les chrétiens de Russie furent, pendant 70 ans, non seulement de mettre en œuvre les décisions du concile, mais plus profondément d’avoir une vie ecclésiale normale, dans sa dimension théologique, spirituelle et liturgique.

Lire la suite...

Table ronde N°4

Table ronde n°4 - Le renouveau spirituel et la mission en Russie aujourd’hui. Exigences et difficultés

La mission orthodoxe en Russie aujourd’hui :
situation actuelle, problèmes, perspectives.

Professeur André EFIMOV,
Vice-doyen de la section de la Mission à l’Université orthodoxe Saint-Tikhon à Moscou
professeur d’histoire de la Mission

Introduction

Tout le XXème siècle a été celui de la substitution et de la destruction des structures traditionnelles de l’église, de l’état et de la culture, ainsi que de la mentalité des peuples chrétiens. Partout aujourd’hui avancent la corruption, la cupidité, la violence au travers de la publicité, de l’Internet, la radio, les medias. Il est impossible de se le cacher. Les jeunes sont divisés – les uns se donnent à toutes les passions jusqu’à servir le diable; les autres en recherche d’une vie spirituelle, s’impliquent dans des sectes, et seule une faible partie vont vers l’Orthodoxie et l’Eglise.

Il faut rappeler que les sectes et les protestants et en partie les catholiques ont été mieux préparés aux changements dans notre société. Selon les calculs du très célèbre professeur Trofimtchuk, pour préparer et envoyer des missionnaires (sectateurs et protestants) dans notre pays il a été dépensé des moyens immenses: environ 1 milliard de dollars par an. En général l’argent provient des USA, Allemagne, Corée, Japon. Aujourd’hui les sectateurs achètent librement le temps de télévision, éditent leur littérature à de très grands tirages etc.

D’où se pose la question par exemple : comment apporter les Paroles de Dieu à notre peuple martyr?

Lire la suite...

Table ronde N°4

Annonce

logo

Pour trouver les dernières publications de l'OLTR
Cliquer, ci dessous

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience sur notre site web et particulièrement pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.