logo
O L T R
MOUVEMENT POUR UNE ORTHODOXIE LOCALE
DE TRADITION RUSSE en Europe occidentale
“ Nous avons transmis la foi, l’espoir et l’amour du Seigneur à nos jeunes et aux natifs d’Occident...
Mais nous ne pouvons vivre que parce que nos racines demeurent dans la Sainte Russie. ”

Chroniques

 Retrouvez ici un fil de tous les articles publiés sur ce site :

 

Communiqué N°13

Biarritz 26-02-060002A propos d’une décision de la justice laïque dans le conflit de Biarritz

Une nouvelle décision de justice a été rendue dans la pénible affaire de Biarritz qui déchire le corps ecclésial. Cette décision réjouira certains, en attristera d’autres. Mais en réalité, personne n’a gagné dans cette affaire et c’est l’Eglise qui a perdu.

Aucun tribunal civil ne peut résoudre un conflit ecclésial, car l’Etat, auquel il a été fait appel, ne peut juger que selon la forme et ses tribunaux ne peuvent rien entendre à la vie de l’Eglise. S’ils le pouvaient, ils n’auraient d’autre choix que de se déclarer incompétents.

Lire la suite...

Communiqués

Communiqué N°12

Réunion canonique des Églises issues de l’émigration russe à Lyon

Depuis quelques mois la paroisse de la « Protection de la très Sainte Mère de Dieu » à Lyon réfléchissait sur son avenir, à la lumière des événements que connaît l’orthodoxie de tradition russe en France, ces dernières années.

Nous venons d’apprendre que, au cours d’une assemblée générale extraordinaire, la paroisse, qui appartenait à l’Archevêché des Églises russes en Europe occidentale (Patriarcat de Constantinople), a décidé d’entrer dans le Diocèse de Chersonèse du Patriarcat de Moscou.

Ainsi se trouvent réunis, dans une seule entité canonique, et dans le respect de l’identité de chacun, tous les orthodoxes de tradition russe, de la ville du Primat des Gaules.

L’OLTR continue d’espérer qu’une telle réunification devienne possible à un niveau plus large, dans l'esprit de la proposition formulée, dans la Lettre du 1er Avril 2003, par sa Sainteté Alexis II, Patriarche de Moscou et de toute la Russie.

Séraphin REHBINDER
Président de l’OLTR

Communiqués

Communiqué N°11

La visite à Paris de sa Sainteté ALEXIS II,
Patriarche de Moscou et de toute la Russie

Alexis 2 - Notre DameL’OLTR se félicite de ce que la visite en France (2-4 octobre 2007) du Patriarche de Moscou et de toute la Russie, Sa Sainteté Alexis II, ait été en tous points bénéfique. Non seulement, elle a constitué pour les fidèles orthodoxes d’origine russe, de toute obédience, vivant en France, un grand honneur et une immense joie, mais elle a permis à bien d’autres personnes de tous horizons de découvrir par elles-mêmes le vrai visage de l’orthodoxie russe et la personnalité charismatique d’un homme éminent. On ne peut que se réjouir de l’ampleur des messages propagés pendant ces journées intenses.

Beaucoup de commentaires ont déjà été formulés, mais l’OLTR tient à souligner plus particulièrement deux aspects de cette visite

Lire la suite...

Communiqués

Communiqué spécial N°2 - Visite du Patriarche de Moscou

Visite du Patriarche de Moscou

L’OLTR a appris que Sa sainteté Alexis II, Patriarche de Moscou et de toute la Russie, visitera la France au début du mois d’octobre prochain. Plus précisément, il sera à Paris les trois et quatre octobre. L’OLTR se réjouit grandement de cette visite et espère que le Patriarche sera bien reçu, avec tous les honneurs dus à son rang, par tous les orthodoxes de notre Pays et, en particulier, les orthodoxes de tradition russe.

Communiqués

Communiqué N°10

Au sujet de la situation à Nice

L’Archevêché des Eglises Russes en Europe Occidentale, qui s’est placé sous « la protection canonique provisoire du Patriarcat de Constantinople » s’est trouvée en conflit juridique avec l’Etat russe au sujet de la propriété de la Cathédrale russe de Nice.

A cette occasion, les dirigeants de l’association cultuelle de la cathédrale diffusent un certain nombre d’affirmations au nom des « Russes Blancs » et de leurs descendants. Ces derniers seraient, dans leur grande majorité, scandalisés par les positions de la Russie. Par ailleurs, les revendications de ce pays seraient honteuses, car elles émanent des héritiers des assassins du Tsar Nicolas II, qui avait fait construire la cathédrale.

Les membres de l’OLTR, association qui regroupe des orthodoxes de nos pays, attachés au maintien, sur le plan local, de l’orthodoxie de tradition russe, déplorent de telles affirmations. Ces accusations témoignent du refus de leurs auteurs d’accepter l’évolution de l’histoire en n'acceptant pas les changements profonds qui ont marqué la Russie depuis plus de quinze ans. Les restes présumés de la famille impériale, massacrée par les bolcheviques, ont été solennellement réintégrés, par l’Etat, dans la nécropole des monarques russes.

Lire la suite...

Communiqués

B M E C T E - La lettre de l’OLTR N°06

PARTAGER L’ÉVIDENCE

Un avant et un après. Pour tous ceux qui ont eu la joie de participer aux cérémonies entourant la signature, le 17 mai dernier à Moscou, de l'Acte de réunion canonique entre le Patriarcat de Moscou et l'Eglise orthodoxe russe hors frontières, la cause est entendue. Un élan de foi et de joie presque indicible a tout emporté sur son passage, balayant les derniers résidus éventuels de réticence et laissant les cœurs purifiés par ces jours d'intense prière commune. C'est le cadeau qu'ont reçu tous les participants à cette réconciliation historique. D'où qu'ils soient venus, tous en sont repartis touchés en profondeur, à un moment ou un autre, par ce rayon céleste, épuisés mais remplis d'énergie et d'espoir. [...]

pdfTéléchargez La lettre de l’OLTR N° 06

Bulletin de l'OLTR

Assemblée générale de l’archevêché des églises orthodoxes russes en Europe occidentale

La semaine prochaine aura lieu, comme tous les trois ans, l’assemblée générale de l’Archevêché. La vie cet organisme a connu, depuis sa dernière assemblée générale, une évolution qui apparaît comme inquiétante à bien des égards pour beaucoup d’orthodoxes vivant en France. De fait, le destin de ce corps ecclésial ne peut laisser indifférents les orthodoxes de ce pays.

En effet, son fondateur, le Métropolite Euloge, avait su lui insuffler un certain nombre de principes et de traditions qui en faisait un élément de stabilité et d’équilibre dans le monde de l’orthodoxie en Europe. Ce hiérarque avait un attachement particulier pour la liberté de l’Église et dans l’Église. Il a su apprécier l’indépendance, vis à vis du pouvoir politique, qu’offrait la France à toutes les organisations religieuses, situées sur son sol. Mais, plus encore, il avait fait prévaloir une liberté fondamentale au sein de son diocèse. Toutes formes d’opinions ou d’actions y avaient droit de cité. Si le Métropolite savait parfaitement discerner les faiblesses de chaque initiative, il savait également apprécier ses aspects positifs et ses mérites. Son esprit de liberté, sans laquelle il ne concevait pas la vie de l’Église, allait jusqu’à laisser librement s’éloigner de son diocèse, certes avec regret, mais sans aucune mesure coercitive, les paroisses qui, pour une raison ou une autre, choisissaient de le faire. Il avait conscience, en effet, de ce que la situation en diaspora était un phénomène nouveau et que le consensus de l’Église n’avait pas encore donné une solution définitive aux problèmes qu’elle soulevait dans le monde orthodoxe. Cette liberté fondamentale qui régnait dans le diocèse a toujours été, dans le passé, une caractéristique majeure et exceptionnelle de cet Archevêché.

En savoir plus...

Publications

Contribution à la réflexion sur la nature et le rôle de l’AEOF

Tous les orthodoxes qui attendent l’unification de l’Eglise orthodoxe en Europe de l’Ouest, connaissent l’Assemblée des Evêques orthodoxes de France (AEOF). Cette institution représente en effet une première manifestation visible de la volonté commune de progresser vers la suppression des diverses « juridictions » existantes sur le même territoire, dont la superposition est si peu conforme aux canons de l’Eglise. Du reste, Sa Sainteté le Patriarche Bartholomé ne manque pas une occasion de féliciter les orthodoxes de France de l’existence de l’AEOF.

Mais méritons-nous vraiment de tels compliments ?

Cette assemblée existe depuis plus de quinze ans, mais malgré tous les souhaits, aucun progrès réel n’a véritablement été fait en direction d’une organisation de notre Eglise conforme aux canons et à la tradition orthodoxe. Nous polluons toujours le message d’amour, d’espoir et de reconnaissance, pour notre salut, qui est celui de l’Evangile que nous voulons annoncer, par la triste réalité de nos divisions juridictionnelles

Pouvons nous nous résigner à la situation présente ? Existe-il des voies et moyens que nous pourrions explorer et suggérer à nos hiérarques et nos Eglises-mères pour essayer de sortir d’une si scandaleuse situation ?

Lire la suite...

Publications

Annonce

logo

Pour trouver les dernières publications de l'OLTR
Cliquer, ci dessous

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience sur notre site web et particulièrement pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.