logo
O L T R
MOUVEMENT POUR UNE ORTHODOXIE LOCALE
DE TRADITION RUSSE en Europe occidentale
“ Nous avons transmis la foi, l’espoir et l’amour du Seigneur à nos jeunes et aux natifs d’Occident...
Mais nous ne pouvons vivre que parce que nos racines demeurent dans la Sainte Russie. ”

Chroniques

 Retrouvez ici un fil de tous les articles publiés sur ce site :

 

Table ronde n°9 -- Receuil d'impressions

L’OLTR propose ce

Recueil d’impressions de la table ronde N°9 de l’OLTR

Nota : Il ne s’agit pas d’un compte-rendu officiel mais d’un texte publié sous la responsabilité de l’auteur et mis à la disposition du site de l’OLTR.

Le mercredi 6 juin 2012, dans les locaux de l’Institut St Serge se tenait la 9ème Table ronde organisée par l’OLTR, sous l’égide conjointe de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge à Paris, de l’Université Saint-Tikhon à Moscou et du Séminaire Orthodoxe russe de Epinay-sous-Sénart. Le thème de la table ronde était :

« Les Défis de l’Enseignement Religieux et Théologique dans l’orthodoxie russe »

Les intervenants étaient (dans l’ordre de leur présentation) :

  • Père Nicolas Cernokrak, doyen de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge de Paris
  • Père Alexandre Siniakov, recteur du Séminaire Orthodoxe russe en France
  • Père Vladimir Vorobiev, recteur de l’Université Saint-Tikhon de Moscou

Lire la suite...

Table ronde N°9

Table ronde n°9 - Les enregistrements sonores

L'OLTR propose à ses lecteurs les enregistrements sonores de cette table ronde n°9, sur le thème :

« Les Défis de l'Enseignement Religieux et Théologique dans l'orthodoxie russe »

 

Écouter...

Table ronde N°9

Communiqué N°17

Comment résoudre le problème de Nice ?

L’affaire de Nice s’envenime. Confirmée par deux fois dans son droit de propriété par la justice française, la Fédération de Russie pensait pouvoir récupérer sans problème les clefs de son bien.

Mais l’occupant actuel, l’association cultuelle orthodoxe russe de Nice (Acor), ne veut pas céder les locaux. Elle dit reconnaître le droit de propriété de la Fédération mais invoque le droit canon. D’après elle, selon ce droit, l’appartenance de l’autel de la cathédrale de Nice à l’archevêché des paroisses orthodoxes russes en Europe occidentale (l’archevêché) depuis 80 ans interdirait à quiconque de le transférer dans une autre juridiction, sans l’accord de l’évêque diocésain.

Lire la suite...

Communiqués

Quelques faits et dates de l’histoire de l’Archevêché

Un historique proposé par Basile de Tiesenhausen - Ancien secrétaire de l’Archevêché

Le Communiqué n°16 de l'OLTR, daté du 16 mars 2011, concerne le changement des statuts de l’Archevêché des Églises Orthodoxes Russes en Europe Occidentale sous l’omophore du Patriarcat de Constantinople.

Il peut être intéressant de rappeler quelques faits et dates de l’histoire de l’Archevêché :

Lire la suite...

Publications

Communiqué N°16

Inquiétudes à propos de l’élection des évêques dans l’Archevêché.

 Dans le communiqué 07/10 du Conseil de l’Archevêché des églises orthodoxes russes en Europe Occidentale, nous lisons le paragraphe n°3 suivant :

« Projet de modification des statuts diocésains. Mgr Gabriel a soulevé devant le Conseil la nécessité pour lui d’avoir des évêques auxiliaires. Les statuts diocésains, dans leur rédaction actuelle, prévoient une procédure complexe et mal adaptée qui ne correspond ni à la pratique suivie autrefois dans l’Archevêché ni aux normes habituelles du Patriarcat Œcuménique, a-t-il souligné. Aussi a-t-il invité le Conseil à préparer un projet de modification des modalités de désignation des évêques auxiliaires dans les statuts diocésains afin de le soumettre ensuite à l’approbation d’une prochaine Assemblée Générale de l’Archevêché. »

Effectivement, l’un des évêques auxiliaires, récemment admis dans l’Archevêché, a été réduit à l’état de laïc en Angleterre, car il voulait se marier. L’autre évêque auxiliaire a été mis à la retraite, contre sa volonté, hors toute procédure statutaire car ce cas n’est tout simplement pas prévu par les statuts. L’évêque dirigeant se retrouve donc seul, ce qui peut être très gênant. De plus un organe important de l’Archevêché, le comité épiscopal, ne peut plus fonctionner faute de membres (il se réunit au minimum deux fois l’an, disent les statuts).

Lire la suite...

Communiqués

Le phylétisme

Séraphin Rehbinder

Le phylétisme

Voilà un mot savant qui revient de plus en plus souvent dans les controverses entre orthodoxes. A la vérité, il est souvent employé en tant qu’accusation suprême dans les polémiques et sous-entend que l’adversaire à qui l’on s’adresse est considéré comme quasi hérétique, vocable que l’on a, tout de même, quelque scrupule à utiliser. Paradoxe supplémentaire, ce qualificatif est souvent employé de façon croisée par les partis en controverse.

Ce terme ne nous vient pas de l’Eglise ancienne. Il apparaît surtout au 19ème siècle dans le cadre des disputes entre les Bulgares et le patriarcat de Constantinople qui aboutirent au « schisme bulgare », lequel dura 60 ans, et ne fut surmonté qu’en 1946, par la reconnaissance de l’autocéphalie de l’Eglise de Bulgarie par le Patriarcat de Constantinople.

Lire la suite...

Documents "retrouvés"

L’affaire de Nice, réflexions de l’OLTR

Note spéciale - Dernière minute du  10 avril 2013 : Le pourvoi en cassation, introduit par l'ACOR a été rejeté. La Cathédrale de Nice est bien la propriété de la Fédération de RUSSIE.

Une décision de justice vient d’être rendue par le Tribunal de Grande Instance compétent, à propos de la propriété de l’Eglise russe de Nice, dédiée à Saint Nicolas. Elle reconnaît le bien- fondé des revendications de l’Etat russe sur ce monument, directement lié à l’histoire de ce pays.

Cette décision va remplir de joie certains, provoquer indignation et rancœur chez d’autres. Et c’est cela qui, pour notre part, nous remplit de tristesse.

L’affaire de l’église Saint-Nicolas montre bien, en effet, tous les nœuds qui se sont malheureusement noués dans les relations de ceux qui sont concernés par la Russie, l’orthodoxie ou l’émigration russe en Europe, de laquelle beaucoup d’entre nous sont issus.

Il n’est pas nécessaire de revenir sur les abominables épreuves subies par le peuple russe, durant une grande partie du siècle dernier, dues aux sanglantes tentatives d’instaurer un paradis sur terre sans, et même contre, Dieu. Ces épreuves sont bien connues de tous.

Pendant toute la durée où s’exerçait le pouvoir soviétique, les choses étaient relativement claires. Il y avait d’un côté les bolcheviques et de l’autre les « réfugiés » chassés de leur pays, mais solidaires du peuple russe souffrant.

Lire la suite...

Publications

Table ronde N°8 - "L'union canonique entre l'Eglise Russe Hors Frontières et le Patriarcat de Moscou"

"L'union canonique entre l'Eglise Russe Hors Frontières et le Patriarcat de Moscou : Bilan et perspectives deux ans après"

La Table Ronde fut introduite par le président de l’OLTR, Séraphin Rehbinder :

 

Intervenants :

    • Monseigneur Marc Archevêque de Berlin et d’Allemagne
      (Eglise Orthodoxe Russe Hors frontières)
    • Higoumène Nestor (Sirotenko)
      recteur de la cathédrale des Trois Saints Docteurs (P.M.)

 

-------------------------------

Quelques éléments à retenir de la 8e table ronde de l’OLTR

Le 26 novembre dernier, la 8e table ronde de l’OLTR accueillait Mgr Marc, archevêque de Berlin et d’Allemagne (Eglise orthodoxe russe hors frontières), et l’higoumène Nestor (Sirotenko), recteur de la cathédrale des Trois Saints Docteurs (Patriarcat de Moscou).

Mgr Marc était venu nous parler du bilan et des perspectives de l’union canonique entre l’EORHF et le Patriarcat, deux ans après ce grand événement vécu dans une immense et inoubliable joie fraternelle par tous ceux qui y ont participé.

Cette rencontre était le prolongement naturel d’une précédente table ronde tenue avec Mgr Marc, la cinquième organisée par l’OLTR, le 13 février 2007 (cf Table ronde n°5 ) et consacrée au développement des relations entre les deux parties. Devant une salle comble, les mises en garde plus ou moins bien intentionnées n’avaient pas manqué. L’auditoire d’alors se souvient sans doute encore de l’ironie avec laquelle Mgr Marc avait répondu à ceux qui l’avertissaient sans trop de circonlocutions que l’Eglise russe Hors frontières allait se faire dévorer : « Nous avons l’habitude de la résistance, et s’il le fallait, nous serions un morceau plutôt dur à croquer ».

Chose remarquable, les mêmes personnes qui prévoyaient généreusement le pire il y a deux ans ne sont pas venues aux nouvelles : il y avait moins de foule l’autre soir, pour questionner Mgr Marc. En y réfléchissant, ce n’est pas étonnant : tout le monde sait bien que les nouvelles sont bonnes. Si elles avaient été mauvaises, la salle aurait été bondée. La nature humaine est ainsi faite et il est difficile de devoir renoncer à ses préjugés.

Que retenir des propos sereins de Mgr Marc et de ses réponses sans détour aux très nombreuses questions posées? Voici quelques éléments significatifs, sans aucune prétention à l’exhaustivité .

- Aucun différend résiduel qui ne soit en cours de résolution, que ce soit à Dresde ou ailleurs.

- Aucune interférence du Patriarcat de Moscou dans la vie de l’Eglise hors frontières, par exemple lors du choix d’un nouveau primat après la mort du regretté Métropolite Lavr, de bienheureuse mémoire, ou la nomination de nouveaux évêques (quatre au total). Bien au contraire, les responsables de l’Eglise hors frontières sont chaleureusement accueillis et intégrés tout naturellement lors de leurs fréquentes visites en Russie. Mgr Marc lui-même a ainsi été désigné pour diriger la commission de contrôle chargée du décompte des voix lors de la récente élection de S.S. le patriarche Kirill de Moscou et de toute la Russie.

- Des concélébrations toujours plus nombreuses, dont les effets bénéfiques sont ressentis en profondeur par tous, au niveau local comme lors des grandes « tournées » d’icônes ou de reliques particulièrement vénérées (N.D. de la racine de Koursk ou, tout récemment, les précieuses reliques des saintes Elisabeth et Varvara), qui déplacent à chaque fois des dizaines, parfois des centaines de milliers de pèlerins. Bouleversés par le spectacle de la ville de Koursk presque tout entière à genoux dans les rues pour accueillir « son » icône, les prélats de l’Eglise hors frontières ont décidé de l’y rapporter désormais tous les ans – eux qui avaient d’abord craint de ne pouvoir la faire « ressortir » de Russie au point d’exiger des garanties écrites…

- Partout, prêtres et fidèles apprennent à mieux se connaître et à travailler ensemble. Multiples exemples de concertation et d’échanges de services mutuels pour les visites de prisons et d’hôpitaux, les fêtes paroissiales, etc.

- Bien sûr, certaines crispations demeurent ici ou là au niveau local, avec parfois, chez certaines personnes, une méfiance solidement enracinée qui retarde ou empêche des décisions de bon sens, comme de réunir deux paroisses trop faibles pour pouvoir à elles seules entretenir un prêtre. Il s’agit le plus souvent de deux ou trois personnes réfractaires au sein d’une paroisse. Même en pareil cas, Mgr Marc, l’a répété, il n’est pas question de forcer quoi ou qui que ce soit pour débloquer telle ou telle situation. L’évolution naturelle des choses se fera par la prière, la patience, la charité chrétienne et cela prendra le temps qu’il faudra.

- En ce qui concerne les déchirements survenus au sein même de l’Eglise hors frontières, surtout en Amérique latine et dans une moindre mesure en Australie, en Amérique et en Russie même, beaucoup de brebis égarées sont revenues, ou en train de revenir. C’est surtout au niveau du clergé et non du peuple que surgissent ces oppositions farouches et certains n’hésitent pas à se mettre hors de l’Eglise. Mgr Marc évalue à environ 10% ces pertes qu’on estimait volontiers au triple il y a deux ans.

Mgr Marc a conclu en nous appelant tous à travailler, chacun à son niveau, au rétablissement d’un esprit de paix et de concorde, le seul qui convienne entre chrétiens de bonne foi et de bonne volonté. Comment ne pas espérer que ce message de sérénité et d’optimisme aura le large écho qu’il mérite, loin des déclarations à l’emporte-pièce…

T.S.

-----------------

Table ronde N°8

Annonce

logo

Pour trouver les dernières publications de l'OLTR
Cliquer, ci dessous

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience sur notre site web et particulièrement pour nous permettre de réaliser des statistiques de visites.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.